nettoyage-dégraissage hotte restaurant Haut De France Nord Pas de Calais 62 Lille 59

nettoyage hotte aspirante

Entreprise de Nettoyage Dégraissage de Hottes Haut De France Nord Pas de Calais (62) Lille  (59)                 

Nos service:

– Nettoyage dégraissages hotte de cuisine professionnelle                                                          

– Dégraissage hotte aspirante 

-Nettoyage hotte de restaurant 

– Nettoyage hotte sans évacuation 

– Dégraissage hotte restaurant 

– Dégraissage cuisine restaurant 

 – Contrat entretien de ventilation 

 – Nettoyage dégraissage de conduit 

 – Nettoyage de gaines 

– Dégraissage de gaine

– dégraissage moteur de hotte 

-Dégraissage de tourelle hotte 

Nos plus: vérification conformité hotte- vérification conformité installation de ventilation-attestation de nettoyage hotte- attestation dégraissage hotte- attestation dégraissage conduit hotte.

Procédure: Bachage et protection des équipement présents dans la cuisine- pulvérisation d’un produit dégraissant professionnel  spécial INOX sur le conduit de raccordement et le conduit principal- trempage des filtres dans un bain dégraissant-nettoyage et dégraissage de tout le circuit à l’aide d’un nettoyeur professionnel haute pression thermique- nettoyage de chantier, test du bon fonctionnement des équipement et matériel- remise attestation dégraissage et signature de registre de sécurité. 

Pour tout restaurateur, la cuisine est un élément important. C’est ce qui fait  le succès d’un restaurant par la qualité de ses menus, mais c’est aussi une source de problèmes d’où l’intérêt, voire l’obligation d’entretenir les éléments de cuisine.

le nettoyage dégraissage de hotte professionnelle fait partie des priorités de bon fonctionnement du réseau d’extraction des vapeurs et buées de graisses, un nettoyage de hotte, des filtres, conduit et ventilateur réguliers permettent de renouveler l’air, d’extraire les fumées de cuissons et combattre les bactéries qui  se déposent et s’accumulent dans le réseau d’extraction.

l’entretien, le nettoyage dégraissage du conduit, de la tourelle ou le ventilateur de hotte sont des opérations importantes tant pour le bon fonctionnement de tout le réseau d’extraction que pour les conditions de travail dans une cuisine professionnelle.

C’est ainsi qu’une hotte de restaurant qui fonctionne mal: problème d’extraction de hotte de restaurant, hotte qui aspire mal, fumée dans la cuisine, hotte qui coule, filtres de hotte bouchés de graisse dure et noire, moteur de hotte qui fait du bruit, tourelle de hotte qui fait du bruit, conduit de hotte bouché de graisses, mauvaises odeurs dans le restaurant, dues essentiellement à une installation de ventilation de cuisine professionnelle non conforme, insuffisante et mal dimensionnée, vêtements de clients imprégnés de mauvaises odeurs.

Tous ces problèmes sont dus à un manque d’entretien, de nettoyage et dégraisse de hotte de restaurant et de respect de la réglementation

( voir RSD : Règlement Sanitaire Départemental) .

L’entretien du système de ventilation de cuisine professionnelle est nécessaire pour satisfaire et répondre aux exigences de sante et qualité de travail d’une part , et d’autres part pour répondre et normes de sécurité : les graisses accumulées dans les hottes et conduit peuvent s’enflammer à n’importe quel moment.

Elles sont aussi source de pollution de l’air qui se charge de bactéries et de mauvaises odeurs. Des clients qui sentent les huiles carbonisés de fritures en rentrant chez eux, reviennent rarement au même restaurant.    

Les restaurants, quelle que soit leur capacité d’accueil, sont classés comme des ERP (Établissement Recevant du Public). Pour eux, la législation est extrêmement stricte autant en matière sanitaire qu’en matière de protection contre les sinistres.

LES NUISANCES

Un mauvais entretien des hottes ou des filtres peut entraîner :

  • un incendie par inflammation des graisses accumulées dans le conduit d’évacuation ou dans l’extracteur.
  • des odeurs désagréables, dangers bactériologique  à cause de la prolifération de bactéries             ,
  • des problèmes d’étanchéité des gaines d’extraction provoquant ensuite des coulures et des taches sur vos murs ou vos faux plafonds
  • des défaillances mécaniques du système d’extraction (gaines, ventilateurs…)
  • une surconsommations énergétiques

QUE DIT LA LÉGISLATION ?

Elle prévoit très clairement le nettoyage et la désinfection périodique de l’ensemble du système.
Trois arrêtés et décrets sont à considérer :

  • Arrêté du 25 septembre 1985 définissant les substances admises pour les produits de nettoyage.
  • Décret 73.1007 du 31 octobre 1973 relatif à la protection contre les risques d’incendies dans les établissements recevant du public.
  • Arrêté du 20 juin 1980 relatif aux risques d’incendies dans les établissements recevant du public.

Un incendie dû à un défaut d’entretien d’une hotte, causant des dommages matériels et/ou humains, est passible de sanctions civiles et pénales

Réglementation spécifique aux extractions des hottes professionnelles

La réglementation qui concerne la ventilation des cuisines des restaurants est dense, on la trouve principalement dans: 

_le RSD Règlement Sanitaire Département, chaque département dispose de son SRD qui lui s’inspire du SRDT: Règlement Sanitaire Départemental Type
_le RSCI/ERP Règlement de Sécurité Contre l’Incendie dans les Établissements Recevant du Public,
_ et le Code du Travail.

RSD Règlement Sanitaire Départemental (Quelques Extraits)

L’article 63-1, traite de l’amenée d’air neuf :

Les sources d’air neuf et ouvertures doivent être placées à 8 mètres au minimum de toute source potentielle de pollution.

L’air vicié rejeté par un restaurant ou toute cuisine professionnelle doit au être rejeté d’au moins de 8 mètres de toute fenêtre ou toute source d’air frais.

L’article 64-2 révisé du 20 janvier 1983

cet article traite des débits d’air neuf minimaux à introduire en cuisine collective selon le nombre de repas servis simultanément :

Moins de 150 repas : 25 m3/h par repas.
Moins de 151 à 500 repas : 20 m3/h par repas avec un minimum de 3 750 m3/h.
Moins de 501 à 1 500 repas : 15 m3 par repas avec un minimum de 10 000 m3/h.
Moins plus de 1 500 repas : 10 m3/h par repas : 10 m3/h avec un minimum de 22 500 m3/h.

RSCI/ERP

Règlement de Sécurité Contre l’Incendie dans les Établissements Recevant du Public ERP (quelque extraits).

Les dispositions du présent chapitre sont applicables aux installations d’appareils de cuisson destinés à la restauration situés dans des locaux accessibles ou non au public.

Les appareils de cuisson (arrêté du 22/12/1981) ou groupement d’appareils dont la puissance nominale totale est supérieure à 20 kW doivent être installés dans des locaux appelés « Grandes Cuisines ».

Article GC 14

Des amenées d’air suffisantes doivent être prévues pour fournir aux appareils la quantité d’air nécessaire à leur fonctionnement normal.

Les cuisines doivent comporter une extraction d’air vicié, de buées et de graisses, utilisable en cas d’incendie pour assurer le désenfumage et présentant les caractéristiques suivantes : les hottes ou autres dispositifs de captation doivent être construits en matériaux incombustibles.

Réglementation relative à la ventilation

Arrêtés du 22/12/1981 :

Les conduits d’évacuation doivent être construits en matériaux incombustibles et leurs faces intérieures ne doivent pas être poreuses.

De plus, ils doivent assurer un degré coupe-feu de traversée équivalent au degré coupe-feu des planchers traversés. Ces qualités doivent être maintenues dans le temps.

Les conduits doivent être munis de trappes de visite de 3 dm2 d’ouverture espacées d’axe en axe de 3 m au plus, avec une trappe à chaque changement de direction de plus de 30° et une à la base de toute partie verticale du conduit munie d’un réceptacle de résidus.

Le circuit d’extraction doit comporter, soit un filtre à graisse, soit une boîte à graisse facilement nettoyable.

Arrêté du 22/12/1981

Les ventilateurs d’extraction doivent assurer leur fonction pendant 2 heures à 400 °C.

Les canalisations électriques alimentant les ventilateurs doivent satisfaire aux exigences de l’article EL3 §2.

Le dispositif d’arrêt d’urgence prévu à l’article GC14 ne doit pas interrompre le fonctionnement des ventilateurs d’extraction